Aire d’accueil des gens du voyage vandalisée : la CCB a porté plainte

20131015_AAGV vandalisée_0014Coups de fusil dans un lampadaire et sur la porte du local d’entrée, coups de masse sur les vitres, les huit sanitaires brisés, électricité arrachée, panneau stop déterré… Dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 octobre, des actes de vandalisme ont été perpétrés sur l’Aire d’accueil des gens du voyage, à Campugnan. Le coût des dégâts est estimé à au moins 10 000 euros. « Ce sont avec nos impôts que nous allons devoir réparer », déplore Bernard Margueritte, vice-président de la CCB en charge de l’équipement.

Abasourdis, les élus de la CCB ont porté plainte auprès de la gendarmerie dès le 15 octobre. Ces dégradations « gratuites et inacceptables » marquent une étape supplémentaire  après les vols du grillage clôturant l’aire survenus en août 2012 (l’aire est fonctionnelle depuis juillet 2011).

Les élus de la CCB rappellent que la construction de ces aires d’accueil est une obligation légale. Ils tiennent en outre à souligner que les dégradations se produisent lorsque l’aire est vide de ses occupants (la dernière caravane avait quitté l’aire le lundi AM). Ils indiquent également que le gestionnaire de la structure, la société L’Hacienda, ne mentionne aucun problème particulier avec les gens du voyage, ni sur l’aire ni avec le voisinage. Trois enfants issus de la communauté des gens du voyage on été scolarisés à Cartelègue. Enfin, le taux d’occupation de l’aire, de l’ordre de 75% à 80%, est à ce jour très satisfaisant.

Galerie photos