Contrat Local de Santé (CLS) : lancement de la démarche début septembre 2017

Little girl at the doctor being examined with stethoscope

Le 7 septembre prochain sera lancée au Zoétrope de Blaye la démarche de Contrat Local de Santé (CLS) en Haute-Gironde. Ce dispositif permettra au territoire de s’engager dans un véritable projet de réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé approuvé par les collectivités locales et l’ARS (Agence Régionale de Santé). La démarche collective proposée associera les principaux acteurs locaux de la santé, mais également du champ social et médico-social, pour la définition d’objectifs partagés répondant aux besoins du territoire et s’inscrivant dans les priorités régionales de l’ARS. Véritable outil de coordination et de priorisation de l’action publique, le CLS pourra porter sur des aspects touchant à la promotion de la santé, à la prévention, aux politiques de soins ou à l’accompagnement médico-social.

Objectif : signature du CLS pour fin 2017

Actuellement, les Communautés de Communes de Haute-Gironde mettent en œuvre différents projets concourant aux objectifs d’une véritable politique territoriale de santé. Fortement mobilisées sur cette thématique, les Communautés de Communes de Blaye (CCB) et de l’Estuaire (CCE) ont déjà fait le constat de problématiques communes sur leur territoire (vieillissement des professionnels de santé, difficulté à attirer de nouveaux praticiens, mauvaise prise en compte de la santé mentale, pauvreté et précarité comme freins à l’accès aux soins, nombre important de certaines affections longue durée…) Elles partagent ainsi les mêmes enjeux : lutte contre la désertification médicale et équité de l’accès aux soins sur tout le territoire ; continuité des parcours de soins pour les plus vulnérables ; animation de politiques de prévention et promotion de la santé pour tous ; maîtrise des risques environnementaux sur la santé… à consolider lors du diagnostic de territoire du CLS.

Les axes stratégiques du projet qui en découleront seront validés dans le cadre des instances de pilotage mises en place dans les prochaines semaines, associant étroitement les principaux partenaires concernés. Attendue pour fin 2017, la contractualisation entre ces acteurs formalisera le partenariat et les engagements de chacun dans le développement d’une politique de santé globale territorialisée sur la Haute-Gironde ; celle dernière permettra ainsi de renforcer la coopération et la réponse aux besoins de la population. Le programme d’actions transversal et coordonné au niveau local pour les 3 prochaines années se construira sur 2018 et se mettra en œuvre en suivant, avec un bénéfice attendu pour les populations.