La taxe de séjour appliquée en 2014

Hotelcitadelle (6)

Lors du dernier conseil communautaire en date, le 18 juin 2013, les élus ont approuvé la mise en place d’une taxe de séjour à partir de 2014.

Cette taxe sera acquittée tout au long de l’année par le touriste à l’hébergeur pour chaque nuitée passée dans un camping, gîte, maison d’hôte ou hôtel du territoire. Le professionnel du tourisme la reversera chaque trimestre à l’Office de tourisme communautaire, qui en assurera la gestion. Selon les premières estimations, la taxe de séjour pourra rapporter annuellement entre 25 000 € et 50 000 € – même si sa mise en place nécessitera d’y consacrer des ressources.

Cette taxe est pratiquée dans la plupart des régions touristiques ; en Gironde, elle existe sur l’ensemble de la façade littorale, sur une partie du Médoc (notamment Pauillac et le sud-Médoc), à Bordeaux, dans l’Entre-deux-mers et dans le Libournais ( St Emilion).

carte-taxe-de-séjour

cliquez pour agrandir

Son montant, proposé par le Comité de direction de l’OT, a été validé par le Conseil communautaire. Il variera selon le type et la catégorie de l’hébergement de 0,22 € par nuitée (pour un camping 1 ou 2*) à 1,40 € par nuitée (pour les hôtels 4*). «Le visiteur ne sera pas surpris de la payer, puisqu’elle est couramment prélevée dans les destinations touristiques. Et pour l’hébergeur, elle est transparente», estimait Xavier Loriaud, président de l’OT et vice-président de la CCB en charge du développement économique.

Cette taxe, dont la loi exige que le produit soit intégralement affecté à des actions de développement touristique, a comme objectif de conforter la vocation touristique du territoire. Elle pourra contribuer à la politique de développement touristique portée par la CCB depuis plusieurs années et favoriser les investissements dans ce domaine.