Le projet de territoire

Sitôt la fusion entre l’ex-CCB (9 communes) et le Sivom (4 communes) entérinée en janvier 2010, l’exécutif de la communauté de communes a élaboré une « feuille de route politique », véritable stratégie pour un projet de territoire de l’intercommunalité.

Cette feuille de route tient en quelques principes clairement affichés :

– focalisation des actions et des investissements sur les projets ayant vocation au développement économique, dans trois domaines principaux :

– la filière de la santé,

– l’économie touristique,

– le développement commercial.

En effet, alors que l’action des structures intercommunales avait jusqu’à présent porté sur les services à la population, avec un spectre large allant de l’action sociale à la culture en passant par l’enfance et la jeunesse, la CCB concentre désormais ses efforts sur les compétences obligatoires des communautés de communes : le développement économique et touristique d’une part et l’aménagement de l’espace d’autre part,

– la pérennisation des services à la population à leur niveau actuel.

Loin de délaisser ou de réduire l’offre des services offerts aux habitants du territoire, la CCB poursuit au contraire l’ambition de les maintenir à un très haut niveau de qualité ; la Communauté de communes pourra être amenée à compléter son dispositif si nécessaire, comme ce fut le cas par exemple en 2012 avec l’ouverture d’un nouveau service dans le domaine de la petite enfance : le Lieu d’accueil enfants-parents (Laep).