Le Projet éducatif local (PEL)

« Il faut tout un village pour éduquer un enfant »

Le dicton africain qui édicte que la communauté toute entière doit prendre part à l’éducation des enfants résume bien l’idée directrice du « Projet éducatif local » (PEL). En effet cette démarche pose comme principe de base la concertation entre les trois sphères éducatives dans lesquelles l’enfant évolue : la famille, l’école, l’éducation informelle (par exemple les associations sportives ou culturelles) doivent se « partager » l’éducation de l’enfant.

Concrètement, le PEL de la CCB, qui est actuellement en cours de validation, recense l’ensemble des axes stratégiques sur lesquels les services jeunesse doivent travailler.

Le premier axe stratégique concerne la citoyenneté et vise à donner aux enfants et aux jeunes les moyens de développer leur capacité de citoyen responsable pour intégrer la notion de vivre ensemble. Cet axe se divise en différents objectifs plus généraux : développer le sens du respect du collectif et de son environnement, rendre les enfants et les jeunes acteurs de leurs loisirs, permettre la connaissance et l’appropriation de son environnement de vie, de son territoire.

Second axe stratégique, l’universalité, qui doit permettre l’accès de tous aux loisirs, sans distinction des origines sociales, géographiques et culturelles, pour favoriser l’intégration sociale. Les objectifs qui en découlent sont de favoriser la mixité sociale, géographique, culturelle et de faire vivre la solidarité entre les enfants et les jeunes, et le lien intergénérationnel.

Troisième axe, favoriser l’épanouissement et le bien être des enfants et des jeunes. Cela implique de garantir la qualité de l’offre éducative, de développer l’ouverture culturelle, sportive et technologique, de développer la complémentarité avec l’Education nationale pour favoriser la réussite ainsi que de développer le respect de soi par la promotion de la santé (physique, psychologique…)

Le quatrième axe s’attache à soutenir et à valoriser la fonction parentale. Les parents devant concilier vie professionnelle, vie familiale et vie privée, il convient d’être à leur écoute et de les accompagner, de créer du lien avec eux grâce à des temps de rencontres collectifs (pour les associer et les reconnaître).

Enfin, le cinquième axe concerne la coordination des actions éducatives et leur cohérence éducative. Il paraît en effect nécessaire d’assurer une complémentarité entre les différentes actions, de développer le travail en réseau, d’améliorer la circulation de l’information et la communication entre les structures, de mettre en place de la concertation sur les projets, les besoins et l’évolution du territoire. Par ailleurs, il est nécessaire d’évaluer les actions et le PEL lui-même ainsi que d’assurer une continuité éducative par le maillage et les liens avec les ressources du territoire.

Tous ces principes sont déclinés en objectifs opérationnels détaillés, qui font l’objet d’une évaluation grâce à la mise en place d’indicateurs.