Risques auditifs : l’Ecole de musique intercommunale mise sur la prévention

20170215_EMI_prévention audition_0006 rPrendre soin de ses oreilles… Prendre conscience que les lésions qui leurs sont infligées – et que les pertes d’audition en découlant – sont souvent irréversibles… Alerter sur la nécessité de se protéger contre les bruits trop forts…

Mardi 14 et mercredi 15 février 2017 dernier les élèves de l’Ecole de musique intercommunale (EMI) de Blaye, des jeunes du Point rencontre information jeunesse (Prij) ainsi que deux classes de 5e du collège Vauban ont pu bénéficier des conseils, explications et mises en garde de Florent Lagalice, musicien professionnel, professeur de musiques actuelles à Paris et intervenant au sein de l’association Audition solidarité.

« Nous fabriquons une génération de sourds »

Son constat est édifiant : alors que 25 % à peine des jeunes interrogés il y a moins de 10 ans déclaraient entendre des sifflements ou bourdonnements dans les oreilles en fin de journée (acouphènes), ils sont aujourd’hui plus de 80%. « Nous fabriquons une génération de sourds », assure le musicien. Téléphones portables et baladeurs vissés à l’oreille à longueur de journée, télévision trop forte mais aussi concerts ou salles de cinéma trop amplifiées : « La presbyacousie – la perte progressive de l’audition liée à l’âge – est amplifiée par l’exposition à des bruits excessifs. Les premiers symptômes se remarquent chez des gens de plus en plus jeunes, et le processus s’accélère », prévient-il. L’association, reconnue d’intérêt général par l’Agence régionale de santé (ARS) et le ministère de la santé, mène une véritable mission de santé publique.

20170215_EMI_prévention audition_0008 rL’ensemble de l’équipe pédagogique de l’EMI ainsi que le « service jeunesse » de la CCB se sont donc mobilisés pour accueillir l’intervenant et inciter les élèves, les jeunes et leurs parents à assister aux séances de prévention d’environ 1 heure : une séance au collège le mardi après-midi en présence d’une soixantaine d’élèves, quatre séances à l’EMI le mercredi, dont une réservée aux enseignants de la structure intercommunale. Au total, environ 120 personnes ont répondu présent à cette initiative.

Explications sur le fonctionnement de l’oreille ; différents types de traumatismes et causes de baisse d’audition ; logiciel de simulation de perte auditive ; mesure du niveau de bruit avec un sonomètre (le seuil de tolérance se situe à 85 dB) ; notion de fatigue auditive ; différents types de protections auditives, en particulier pour les musiciens… Les nombreux sujets abordés n’ont pas manqué de faire réagir les jeunes (ou leurs animateurs) avec des questions-réponses, certains n’hésitant pas à faire part de leurs expériences ou (mauvaises) habitudes. Enrichissant à tous points de vue.