Un Office de Tourisme taillé sur mesure

PROJET. L’ambition de la CCB est de se doter, à l’horizon 2019, d’un nouvel Office de tourisme (OT) qui rayonne sur l’ensemble du territoire intercommunal, et au-delà. Le projet a récemment franchi une nouvelle étape avec la désignation du cabinet d’architectes lauréat « GAYET ROGER Architectes ».14-OT BLAYE_Perspective intérieure

Actuellement cantonné dans un casernement de la Citadelle offrant un espace d’à peine 30 m2 pour ses visiteurs, alors qu’il reçoit annuellement plus de 62 000 personnes (autant que Cambo Les Bains ou Hossegor), l’Office de tourisme communautaire disposera, d’ici 2019, d’un nouveau bâtiment, entièrement neuf et situé à un emplacement stratégique. Il sera implanté au « carrefour des flux » de touristes, au pied de la porte Dauphine place de la Citadelle, sur le cours Vauban de Blaye – un axe qui voit se croiser les automobilistes, campingcaristes, croisiéristes, cyclistes, piétons…

Ces dernières années, la CCB a acquis successivement deux bâtiments mitoyens donnant sur cette place, dont l’un sinistré à deux reprises par un incendie. Le marché public de programmation et de faisabilité lancé au 1er semestre 2016 a rapidement conclu à la nécessité de démolir l’existant et de reconstruire un bâtiment neuf.

Quatre niveaux et deux terrasses

Celui-ci se développera sur 4 niveaux (avec 2 terrasses) pour une surface de plancher de 524 m2. Une des prouesses de l’architecte est d’avoir réussi à dégager 90 m2 pour l’espace d’accueil au rez-de-chaussée du bâtiment, alors que les prévisions de la programmation ne dépassaient pas 70 m2. Un espace optimisé et modulaire pour offrir des conditions d’accueil et d’information dignes des standards d’un site classé Unesco et d’un Office de tourisme de catégorie 1 labellisé Qualité tourisme. En complément de l’étude in situ de quelques offices de tourisme dernière génération, avec la consultation des partenaires professionnels, le recours à une programmiste, un économiste de la construction et un ergonome en renfort des équipes de l’office de tourisme, c’est toute une équipe projet qui a œuvré pour construire un concept d’office de tourisme qui soit tout à la fois innovant, ambitieux et adapté aux besoins du territoire.

L’espace sera composé d’un préaccueil accessible 7j/7 24h/24, avec une borne interactive et billetterie intégrée, puis d’un accueil avec un nombre d’écrans limité et sans comptoir afin de favoriser le contact avec les agents et le conseil. Après analyse de la demande du client par les conseillers en séjour, il sera orienté les outils adaptés mis à sa disposition : ordinateurs, tablettes, brochures… Exit les bureaux openspace et les sites d’interprétation, mais au contraire intégration de mobilier « mobile » et d’une organisation permettant de gérer les afflux de touristes… Une boutique sera également implantée au RDC. Loin d’être l’élément central de l’activité de l’office de tourisme, elle n’en est pas moins un outil de promotion de territoire, dont tout office de tourisme moderne est doté.

Déficit chronique en salles réceptives

Le premier étage regroupera l’ensemble des bureaux du personnel. Au deuxième étage, une salle de réunion d’une capacité de 50 places environ sera aménagée. Ce choix résulte d’un besoin clairement identifié par l’Office de tourisme (mais aussi des hôteliers) qui, à l’heure actuelle, manque d’équipements de ce type pour répondre aux demandes récurrentes pour des prestations de type « séminaire ». Dans son prolongement, la salle s’ouvrira sur une petite terrasse surplombant le cours Vauban. Le dernier étage sera aménagé en terrasse panoramique avec vue sur la Citadelle et sur l’estuaire. Elle sera accessible en libre accès depuis de Rdc. Ces terrasses sont un des points forts du projet et un gage de son attractivité.

La façade extérieure du bâtiment sera construite avec un matériau noble : la pierre de taille. Ce matériau sera également utilisé pour les murs porteurs intérieurs du bâtiment. Le choix de la qualité est assumé. Le projet représente un investissement de 1,6 M€ HT maîtrise d’œuvre, démolition et désamiantage compris.

Vaste chantier de réaménagement des abords01-OT BLAYE_PLAN MASSE 500

Quant au trait architectural, il n’est aujourd’hui pas définitivement arrêté. Le cabinet GAYET ROGER Architectes a en effet présenté une première esquisse et travaille actuellement, en ce début d’été 2017, à une deuxième version qui sera étudiée dans les prochaines semaines. En termes de calendrier, le cabinet va s’atteler cet été à la rédaction d’un Avant-Projet Sommaire (APS) puis d’un Avant-Projet Détaillé (APD), le dépôt du permis de construire étant planifié pour fin 2017.

Parallèlement, la ville de Blaye va mener un vaste chantier de réaménagement des abords du bâtiment. Les travaux permettront de sécuriser la zone en faisant ralentir les automobilistes et rendront à cet espace son harmonie, sa cohérence, sa fluidité et sa fonctionnalité. Le projet prévoit sur le cours Vauban l’implantation d’un giratoire, le rétrécissement de la voirie et l’élargissement des trottoirs ; sur la Place de la Citadelle l’aménagement d’espaces et de cheminements piétonniers ; le réaménagement des différents accès, notamment rue Pierre Semart. Sur toute la zone, les réseaux seront enfouis. Début des travaux au 2e semestre 2017.